NOS DOMAINES

CRA et Interprofessions

Chambres d'Agriculture (CRA)

Dans la mise en œuvre de ses activités, le Programme Développement de l’Agriculture (PDA) développe diverses collaborations avec des acteurs et partenaires du monde rural, dont les Chambres Régionales d’Agriculture (CRA), qui ont pour mission :

  • d’assurer la participation des représentants des acteurs des maillons production aux dialogues et négociations sur les politiques et stratégies sectorielles et à la prise en compte de leurs attentes prioritaires dans l’élaboration et la mise en œuvre de ces politiques et stratégies;
  • de stimuler  la  structuration  et  la  professionnalisation  des acteurs des filières agricoles ;
  • de contribuer à la formation professionnelle des principaux acteurs des filières agricoles.

Mais du fait de leur récente mise en place, les CRA du Burkina et plus particulièrement celles de l’Est et du Sud-ouest ont besoin d’un appui organisationnel et technique afin de jouer pleinement leurs rôles auprès des organisations de producteurs. C’est ainsi que le PDA a appuyé (appui) les CRA de ses zones d’intervention à:

  • l’élaboration de leurs Plans d’Actions prioritaires, qui regorgent les axes stratégiques principaux ;
  • le recensement et la constitution de bases de données des OP  afin d’assurer la mise à disposition des informations ;
  • la formation en plaidoyer des élus consulaires des CRA et des leaders des OP;
  • l’information/sensibilisation des ressortissants des CRA sur les lois 014 régissant les organisations comparatives et la Loi d’Orientation Relative au Pastoralisme (LORP);
  • la formation sur l’approche de promotion des filières ValueLinks de la GIZ et sur l’entreprenariat agricole BUS;
  • l’appui organisationnel pour la clarification de leurs  rôles et responsabilités.

Les défis des CRA
Etant une structure, placée sous la tutelle du Ministère de l’Agriculture et de l’Hydraulique (MAH), les CRA doivent mieux se positionner comme un interlocuteur capable d’apporter un appui technique et organisationnel aux OP, afin d’impulser une meilleure dynamique d’organisation intra et inter-maillons des filières agricoles, notamment celles appuyées par le PDA, à savoir les filières anacarde, manioc, riz et sésame . Pour cela, les CRA on plus besoin de :

  • appuis afin de mieux comprendre leurs rôles et responsabilités dans le développement des filières ;
  • améliorer leurs connaissances et savoir-faire en matière de plaidoyer, négociations et de lobbying pour mieux assurer la défense des intérêts de ses membres ;
  • appuis afin de mieux connaitre les textes et politiques nationales en vue de mieux les influencer au profit de la profession agricole ;
  • jouer leurs rôles et responsabilités auprès des  interprofessions dont les textes réglementaires sont en élaboration ;
  • appuis afin de disponibiliser un ensemble d’informations et de services de qualités répondant efficacement aux besoins des acteurs sur le terrain.

Documents en lien à télécharger:

Interprofessions
La thématique de la structuration des acteurs ressort comme un des domaines prioritaires d’intervention défini par les politiques et stratégies nationales ; elle apparait ainsi comme un des éléments essentiels pour la promotion et le développement des filières agro-sylvo-pastorales au Burkina Faso. C’est en cela que les acteurs directs et indirects des filières appuyées par le PDA, ont réaffirmé la place importante de l’organisation dans leurs stratégies respectives et l’ont retenue comme un axe prioritaire pour le développement de leurs filières lors de leurs ateliers nationaux de diagnostic et de planification.
Ce choix cadre parfaitement avec les politiques et les stratégies du secteur agricole marquées par le processus actuel visant l’adoption d’une loi sur les interprofessions. Les acteurs des quatre filières souhaitent préparer au mieux leurs structures actuelles dans le sens de la future loi, afin d’être prêts à se conformer aux nouvelles dispositions dès l’entrée en vigueur de la loi. L’objectif principal visé par cet appui est de renforcer l’organisation intra et inter maillon dans les quatre filières sésame, manioc, anacarde et riz conformément aux dispositions et dans la perspective de la future loi sur les interprofessions.
Il faut noter que selon les dispositions prises dans l’avant projet de loi sur les interprofessions examiné en conseil des ministres en sa séance ordinaire du 28 mars 2012 ; définissent l’interprofession comme : « l’organisation que se donnent les organisations professionnelles d’une filière agricole, pour assurer la coordination verticale des échanges entre eux et avec les agents économiques. Elle est fondée sur la prise de conscience des différentes organisations professionnelles des maillons d’une même filière, de leur interdépendance mais également de leur souci d’asseoir un cadre de concertation sur l’amélioration de la compétitivité et le positionnement d’un produit sur le marché ».
Les principales innovations portent essentiellement sur :

  • la création des organisations interprofessionnelles autour d’un seul produit agricole ;
  • la redéfinition de la composition de l’organisation interprofessionnelle ;
  • l’obligation faite à l’administration d’associer les organisations interprofessionnelles à l’élaboration des politiques sectorielles agricoles.

Ce projet de loi vise à doter les organisations interprofessionnelles d’un cadre juridique leur permettant de jouer pleinement leur rôle dans l’émergence des filières agricoles porteuses au Burkina Faso.

Documents en lien à télécharger :

  • Dernières actualités

Vidéothèque



Get the Flash Player to see this player.

time2online Joomla Extensions: Simple Video Flash Player Module