NOS DOMAINES

Anacarde

Le PDA a commencé son appui à la filière anacarde en 2007 avec la mise en œuvre d’un PPP (Partenariat Public Privé) dans le domaine de la transformation de l’anacarde dans la région du Sud-ouest. Suite à cela, les résultats du diagnostic de la filière au niveau national ont permis d’animer un atelier national des acteurs qui s’est tenu en avril 2008 à Ouagadougou, et pendant lequel les acteurs des différents maillons se sont accordés pour mettre l’accent sur 2 chaines de valeur ajoutée (CVA), la CVA amande blanche conventionnelle pour l’export et la CVA amande blanche certifié bio et équitable pour l’export. L’appui se fait en partenariat avec les directions centrales et régionales du Ministère de l'Agriculture (MAH) et en étroite concertation avec les acteurs du secteur privé, suivant l’approche ValueLinks.

Les axes principaux de l’intervention du PDA dans cette filière sont les suivants :

  • Structuration/ organisation : Le PDA appuie la structuration et l’organisation des acteurs depuis 2008. Un comité national de l’Alliance Africaine pour le Cajou (ACA) a été mis en place en 2006 et de nombreuses organisations de base au niveau du maillon production existaient en 2008, cependant l’organisation de l’ensemble acteurs dans la filière anacarde manque de cohésion. L’appui se fait notamment par la sensibilisation et l’information des acteurs à la base des différents maillons sur les lois 10 et 14 et les avantages qu’ils peuvent avoir en se regroupant au niveau provincial et régional. Plusieurs ateliers de relance de la filière organisés par le comité ACA ont été appuyés, le dernier s’étant déroulé en octobre 2009 (lien rapport). Début 2011, une série de 4 ateliers régionaux et d’1 atelier national a regroupé tous les acteurs de la filière pour tenter de mieux sécuriser l’approvisionnement en noix brutes des unités de transformation locale (lien rapport) ; ceci a été suivi d’une première table ronde des transformateurs pour définir les besoins des acteurs pour la campagne 2011.
  • Renforcement des capacités : Un des goulots d’étranglement que les acteurs ont identifié au cours des différents ateliers de travail (Diagnostic de la filière anacarde et Atelier ValueLinks, en 2008) étant la mauvaise qualité de la matière première à savoir la noix brute, le PDA a mis l’accent dans un premier temps sur le renforcement des capacités des acteurs du maillon production en vue de leur professionnalisation. Cet appui se fait par des sessions de formation dont le thème principal est le respect des bonnes pratiques pour 1) la mise en place des vergers, 2) l’entretien des vergers, 3) les techniques de récoltes et post récoltes, 4) les techniques d’appréciation de la qualité des noix brutes. Des formations des acteurs sur les bonnes pratiques de transformation de l’anacarde au niveau des petites unités de transformation et des transformatrices artisanales ont été également menées. En lien avec la structuration, certaines organisations constituées bénéficient de formations en développement organisationnel afin de jouer pleinement leurs rôles.
  • Elaboration d’outils pédagogiques : Suite aux différentes sessions de formations organisées en 2008 et pour permettre aux acteurs de mieux s’approprier les connaissances acquises, il a été jugé nécessaire d’élaborer des outils pédagogiques adaptés pour les acteurs du maillon production. Une boite à image destinée aux formateurs sélectionnés parmi les leaders des organisations de producteurs, aux agents techniques des DRAH et à certains représentant locaux des CRA a été élaborée et mise à disposition après les formations de formateurs. Deux posters destinés aux apprenants ont également été distribués aux producteurs formés. Ces outils ont fait l’objet de révision et d’adaptation par le projet iCA (Initiative pour le Cajou Africain) mis en œuvre à partir de fin 2009.  En collaboration avec le projet iCA et INADES Formation BF, un guide de formation sur la qualité de la noix brute ainsi que du petit matériel (fourni par iCA) ont été distribués aux apprenants (producteurs, collecteurs, commerçants et transformateurs) pour leur permettre d’estimer la qualité de leur stock et ainsi améliorer leurs pratiques et mieux négocier les ventes et achats de leur produit.
  • Promotion : Le PDA accompagne la promotion des produits des acteurs notamment en accompagnant ces derniers à prendre part aux activités de promotion telles que les JAAL, la foire CEDEAO en 2008 et la même année les JAPM (Journées de l’Anacarde et de la Promotion du Manioc) dans les Cascades et au cours de diverses foires régionales de promotion des produits locaux. En marge de cela, le PDA a de 2008 à 2010 appuyé la participation de partenaires du secteur privé et du MAH aux différentes conférences annuelles de l’ACA (2008 Tanzanie, 2009 Côte d’Ivoire, 2010 Mozambique), lieu propice pour les acteurs de la filière Burkinabé de rencontres, d’échanges, de liens d’affaires avec des professionnels du secteur au niveau international.
  • Partenariat Public Privé (PPP) : Ce partenariat entre le GIE UTASO (Groupement d’Intérêt Economique / Unité de Collecte, de Transformation et de Commercialisation de l’Anacarde du Sud-ouest), Gebana Afrique SARL et le PDA s’est déroulé entre Août 2007 et mai 2009. L’objectif du PPP était d’augmenter les revenus des acteurs de la filière anacarde dans la région du Sud-ouest par la promotion de la production de noix brutes de qualité et la commercialisation d’amandes certifiées biologique et équitable. Les actions à mener pour atteindre cet objectif se sont faites, au même titre que celles au niveau national, à travers différents axes tels que la structuration, l’amélioration des techniques de production primaire et de transformation, et la promotion des produits. Les 2 partenaires privés, le GIE et Gebana Afrique, ont apporté leurs contributions au PPP sous forme d’investissement dans du matériel, de recherche de marché, de promotion et de savoir faire technique. En 2011, UTASO a pu traiter environ 50 tonnes de noix brutes et s’est fixé pour la campagne 2012 une quantité de 250 tonnes. Cliquez ici pour ouvrir la fiche descriptive du PPP avec le GIE UTASO.

Courant 2008, l’équipe anacarde du PDA a contribué au montage d’un projet sous régional d’appui à la filière avec comme bailleur de fond principal la Fondation Bill et Melinda Gates, le projet iCA (Initiative pour le Cajou Africain), un projet piloté par la GIZ. Ce projet a été officiellement lancé en avril 2009 avec 5 pays cibles (le Mozambique, la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Bénin et le Burkina Faso) et le PDA a fortement contribué à la mise en place du projet au Burkina Faso avec le recrutement de l’équipe nationale iCA et un accompagnement technique et administratif rapproché dans les premiers mois de mise en oeuvre du projet.

Aujourd’hui, la plupart des activités d’appui à la filière ont été reversées au projet iCA et le PDA se concentre sur la dynamisation du GIE UTASO au Sud-ouest.

  • Dernières actualités

Vidéothèque



Get the Flash Player to see this player.

time2online Joomla Extensions: Simple Video Flash Player Module